Langue

warning: Creating default object from empty value in /home/mrcparty/www/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.

Actualités

Message de fin d'année 2020 du Président élu du Cameroun Maurice KAMTO à la Nation

Camerounaises, Camerounais,

Mes chers compatriotes,

Nous voici parvenus au terme de l’année 2020. Comme les précédentes, l’année 2020 a été une année éprouvante de plus pour le Cameroun. Dans notre pays, les années se suivent et se ressemblent désormais, marquées qu’elles continuent d’être par le déclassement avancé d’un pays pourtant si riche et porteur d’une flamme unique dont l’incandescence prochaine marquera la renaissance de l’Afrique. Sur le chemin vers l’éveil de ce sursaut camerounais qui vient, les épreuves cathartiques de l’année 2020 se déclinent en quatre points principaux...

Communiqué du Secrétaire Général du MRC sur la corruption politique au Cameroun

Des informations récurrentes font état de l’intensification des efforts du régime de Yaoundé en vue, croit-il, de tenter à nouveau de fragiliser, voire de détruire le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Ainsi, à la multitude des mesures répressives et discriminatoires de nature administrative, politique et judiciaires instituées contre le MRC depuis sa création, M. Biya et son régime auraient désormais recours à leur moyen de prédilection : la corruption à grande échelle..

Déclaration du Président Maurice KAMTO sur le simulacre d'élections régionales du 06 décembre 2020 au Cameroun

De manière récurrente, le Mouvement pour Renaissance du Cameroun (MRC) a informé en son temps l'opinion publique nationale et internationale qu'il refusait de prendre part aux élections législatives et municipales de cette année, en l'absence d’une réforme consensuelle du système électoral et la résolution politique de la crise anglophone, à commencer par la cessation de la guerre fratricide qui ravage les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du pays...

Communiqué Officiel du Président élu du Cameroun, Maurice KAMTO, sur la tentative de décapitation du MRC par le régime dictatorial en place à Yaoundé

Depuis hier Me MISPA AWASUM, Présidente Nationale des Femmes MRC, s'est vue notifier une garde à vue de 15 jours à la Direction Régionale de la Police Judiciaire (DRPJ), suite à la tentative d'un groupe de femmes du parti qu’elle conduisait de rendre visite au Président national du MRC assigné à résidence de fait depuis deux mois, pour demander sa libération.

Rapport provisoire d’activités du collectif d'avocats Me Sylvain SOUOP relatives aux marches pacifiques du 22 septembre 2020 au Cameroun

Nous, Soussignés,

Avocats membres du Collectif des Avocats Feu Me Sylvain SOUOP

Constitués pro bono pour pourvoir nos services juridiques  et assister  les manifestants,  les entités juridiques organisatrices (MRC ET AUTRES ALLIES) avant, pendant et après l’exercice de leurs libertés et droits fondamentaux,

Rendons public, ce jour, notre  rapport  provisoire  relatif à leur situation...

Communiqué du Collectif d’avocats "Me Sylvain SOUOP" sur les marches du 22 septembre 2020

Le Collectif vient d’être informé de l’arrestation à la fois illégale et arbitraire de l’un de ses membres, Maître KENGNE Jean-Jacques, avocat à Bafoussam, par le Chef du Bureau des Enquêtes Criminelles du Groupement de Gendarmerie de Bafoussam, qui déclare l’avoir fait en exécution des ordres verbaux reçus de sa hiérarchie.

Le Collectif est scandalisé par cette nouvelle et craint qu’il fasse ainsi l’objet de  mauvais traitements et/ou d’une disparition forcée, dès lors que ni les autorités judiciaires ou militaires ni les autorités gouvernementales locales n’ont jusqu’à présent communiqué sur le lieu où il a été conduit...

Appel à la résistance pacifique résolue du peuple camerounais contre la forfaiture électorale en préparation et au départ pur et simple de monsieur Paul BIYA du pouvoir en cas de sa réalisation

Mes Chers compatriotes,

Les Camerounais de bonne foi, indépendamment des bords politiques ou de toutes autres sensibilités, les observateurs étrangers sérieux, les partenaires bilatéraux et multilatéraux véritablement soucieux du devenir du peuple camerounais et non de la survie d’un régime illégal et illégitime peuvent constater que notre pays n’est plus gouverné depuis un bon moment déjà. Le navire Cameroun est sans commandant de bord et vogue au gré des flots.